La mesure

Dans le solfège, la mesure désigne un premier niveau de la structuration de la pulsation de base : cette structure rythmique est constituée d'une succession de temps (un, deux, trois...) se répétant de manière cyclique, et dont le premier de chaque série est plus fort que les suivants.

On définit donc généralement la mesure comme une période comportant « un temps fort (toujours le premier) suivi de X temps faibles ».

Des affinements existent : appui sur le troisième temps dans le menuet qui est écrit dans une mesure à trois temps, appui sur le troisième temps dans les mesures à quatre temps, appuis différents en jazz où sont considérés comme temps forts les deuxième et quatrième temps d'une mesure à quatre temps.

Il est indispensable de considérer la mesure comme un regroupement de temps, de la même façon que le temps doit être considéré comme le regroupement de parties de temps.

Hiérarchiquement, dans le domaine de la durée, le temps est l'unité centrale ; la partie de temps est l'unité inférieure ; la mesure est l'unité supérieure ; un groupement régulier de mesures constitue l'unité encore supérieure, appelé carrure .

Termes liés

Commentaires